Presse

Écrit par Matthieu de Laborde on . Posted in Uncategorised

ARTICLE PARU DANS LE MONDE LE 13 MAI 1976

“… une mutilation lente et sure…” 

Lire 325 000 francs, c’est impressionnant parce que la machine a broyé la main de l’ouvrier. Voir La classe ouvrière ira au paradis, c’est impressionnant parce que – au sens propre – un doigt s’est coincé dans l’engrenage. Le film que Bruno Muel a réalisé avec des travailleurs de l’usine Peugeot à Sochaux, c’est pire, c’est plus « dur ». Pas d’amputation effroyable, mais une mutilation lente et sûre: film sur la violence, c’est cela que Avec le sang des autres donne « à voir et à entendre ».

La violence est directement perçue par le spectateur, qui trouve vite insupportable les séquences filmées à l’intérieur de l’usine. Répétées, elles indiquent la nature même du travail (toujours les mêmes gestes, toujours le même stade de fabrication) ; cinématographiquement longues, elles sont la traduction du temps réel. Ainsi, on a fait tout un itinéraire, du mot au mot, en passant par la chose elle-même : c’est un des premiers buts du film ; il redonne un contenu au terme « chaîne », monstre devenu mythique, pour beaucoup…

Claire Devarrieux.

CONTACTS

Jean-Jacques RUE

Programmateur

06 16 55 28 57

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                                                       

ISKRA

Distributeur

01 41 24 02 20

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.